Histoire de Silune

•Situation actuelle – Troisième Ère.

Nous sommes en l’an de grâce 1123. Le Roi Cináed Domnall, et son alliée, la Reine Iris D’Innocenzo, affrontent aux frontières du royaume un ennemi venu des steppes de Nergüi : Borulai Vaanching. Chef de guerre et meneur des cavaliers des steppes, l’homme est rentré en guerre avec le royaume de Glasgenling en guise de vengeance suite aux conquêtes des siècles précédents.

Dix ans plus tôt, en 1113, l’elfe Almer Gwynbella, découvre des terres vierges à l’ouest. Rapidement, les royaumes s’intéressent à ces nouvelles terres, mais seul l’explorateur, connaît les étoiles à suivre pour se rendre sur ce nouveau continent, baptisé Fearane.

En 1123, après qu’une petite colonie soit établie sur Fearane, le continent de Silune est en proie aux flammes. Au sud, le royaume désertique d’El Meklhur, est victime d’une famine sans précédent. Au nord, dans les terres froides de Farhelm, un hiver froid déchire les familles, emportant bon nombre des habitants. Le conflit entre cavaliers et hommes de Glasgenling, qui dure depuis 10 ans, s’est enlisé 5 ans plutôt, avec l’arrivée du royaume voisin : Floranel.

Ayant l’objectif de peupler Fearane loin des conflits du monde, Gwynbella lance une missive : Dans la cité libre de Varandel, un navire attend tous ceux qui souhaiteraient prendre la mer, afin d’explorer le nouveau continent, et de quitter les tumultes de Silune.

 

•Histoire du continent de Silune

Spoiler

•Première Ère – Prémisse

L’histoire de Silune, commence en l’an zéro. Terre vierge, les premiers habitants, débarques sur l’actuel Glasgenling. Très vite, ils sont rejoints par d’autres. A l’est, des cavaliers nomades débarquent depuis les profondeurs du continent, occupant désormais les plaines infertiles et les collines. Dans le désert peuplé par des nomades, les prémices des premières cités commerciales apparaissent, creusées dans la roche.

Les derniers arrivés, sont les habitants du Farhelm, accompagnés par les premiers elfes. D’autres suivront, s’intégrant parfois difficilement aux communautés humaines, parfois sans problème.

Une fois tout installé, les premières monarchies apparaissent, mais rapidement, des fondations solides, celles des royaumes que nous connaissons aujourd’hui, apparaissent.

•Seconde Ère – Conquête

L’apparition de Glasgenling et Floranel, remonte à la grande guerre. En effet, au départ, les deux royaumes constituaient un empire.

En 900, L’empire de Nesdamor, constituait la plus grande force de Silune. La grande capitale, Morneziat, dont il ne reste aujourd’hui que les vestiges, était le centre politique et culturel du continent. Très vite, les Nesdamorien ont soif d’expansion, et décident de lancer une conquête dans les plaines de Nergüi. Rapidement, ils repoussent les guerriers nomades dans les terres, capturant les plaines et les collines verdoyantes du royaume des cavaliers. Cependant, les fiers hommes des steppes, décident de contre-attaquer. Partageant les mêmes racines et valeurs que leur voisin d’El Meklhur, ils s’allient avec eux, pour repousser les Nesdamorien.

L’Empire, résiste sans trop de difficultés aux attaques des deux royaumes, désormais alliés. C’est alors, que du nord, les premiers raids de Farhelm commencèrent. Remontant les rivières, les guerriers du nord saccagent Morneziat. A l’aube du massacre, la tête de l’Empereur gît en haut d’un pieu, devant le palais royal.

•Chapitre 3 – Début de la troisième Ère

En l’an 1005, après la chute de Nesdamor, les deux héritiers de l’Empire se battent pour le trône. Le premier fils, Ebald, fait mainmise sur le sud de l’Empire. Son frère, Niren, en représailles, s’empare du Nord.

Suivi par le peuple et les anciens conseillers de Nesdamor, les deux princes engendrent chacun la création de deux royaumes : Glasgenling, au nord, et Floranel, au sud. Les insatisfaits, quittent les vestiges de l’Empire, et sont accueillis par le Bahloush d’El Meklhur, qui leur offre une île, au nord du royaume. C’est la naissance de la cité libre de Varandel, nouvelle maison des sciences, de l’art et de la culture.

Après la mort des deux princes, les dirigeants s’accordent sur une paix. Les deux royaumes enfantés par l’Empire s’allient, mais reste indépendant, les ethnies et cultures, devenues bien trop différentes au fil du temps.

Au même temps, les Farhelmien, continuent les raids sur Glasgenling de façon régulière, pillant et saccageant villages et hameau pour s’emparer des richesses.

C’est en l’an 1112, à l’aube de l’année 1113 que la situation change en Silune. Menés par le chef de guerre Borulai Vaanching, les cavaliers des steppes s’élancent sur le royaume de Glasgenling. Désireux de se venger de l’ancien Empire, les guerriers nomades saccagent et mettent à feu et à sang leurs voisins, sous l’œil avisé d’El Meklhur et Farhelm, hors du conflit. Floranel, rejoint la querelle cinq ans plus tard, trop faible pour rejoindre un front lors des premières attaques.

La même année, l’elfe Almer Gwynbella fait la découverte d’une terre vierge, baptisé Fearane. Cette terre, ne verra qu’une petite colonie, établie en dix ans, avant qu’en 1123, un bateau soit amarré dans la ville libre de Varandel, pour quitter Silune avec les courageux qui souhaitent tout perdre, et partir.